Discovering what life is about

Sénèque - de la brièveté de la vie

Seneque de la brievete de la vie La plupart des mortels [...] sont abandonnés par la vie au moment précis où ils s'apprètent à la vivre.

Ce n'est pas que nous disposions de très peu de temps, c'est plutôt que nous en perdons beaucoup.
La vie est suffisamment longue et elle nous a été accordée avec une générosité qui nous permet d'accomplir de très grandes choses,
à conditions toutefois que nous en fassions bon usage.

La vie pour qui sait en user est longue.

On est vigilant quand il s'agit de conserver son patrimoine mais dès qu'il s'agit de perdre son temps,
on est particulièrement prodigue du seul bien qu'on s'honorerait de garder jalousement.

Tu entendras dire par la plupart des gens :
"A cinquante ans, je me retirerais des affaires, ma soixantième année me dispensera de mes obligations".
Quel stupide oubli de sa condition de mortel que de remettre à son cinquantième ou soixantième anniversaire les saines résolutions
et de vouloir commencer sa vie à un age qu'atteignent peu de gens !

Il faut tout une vie pour apprendre à vivre et ce qui peut paraitre encore plus surprenant, il faut tout une vie pour apprendre à mourir.
Tant d'hommes éminents se sont débarassés de tout ce qui les encombrait,
ont renoncés à leurs richesses,
à leurs fonctions,
à leurs plaisirs
pour ne plus se consacrer jusqu'à la dernière heure qu'à l'aprentissage de la vie.

Chacun conduit sa vie à grande allure et souffre de tout attendre du futur et d'être insatisfait du présent.

Celui au contraire qui ne passe pas un moment sans en tirer profit pour lui-même,
qui organiser chaque jour comme si c'était son dernier jour à vivre, ne souhaite ni ne redoute le lendemain

-------------------------------------
organise chaque jour comme si c'était son dernier jour à vivre
Semaine :
06-07h -> Levé - Merci / Tous les jours, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux
09-12h -> travail / entretien maison / jardinage / Activités sportives (nécessaire / alimentaire)
12-13h -> Promenade de santé / energie solaire en lumière naturelle
13-14h -> Temps pour les relations (collègues / amis) repas du midi
14-18h -> travail / entretien maison / jardinage / Activités sportives / Famille (nécessaire / alimentaire)
18-20h -> Temps pour apprendre et grandir (Lecture et notes)
20-21h -> Temps avec les enfants (Lecture + musique)
21-22h -> Temps pour ma femme
22-24h -> Temps pour atteindre le prochain but fixé - (indépendance financière -> liberté de pensée et d'action) (2h)
24-01h -> Couché - Merci / Tous les jours, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux / Notre père
-------------------------------------

La meilleur façon de laisser sa vie se perdre, c'est de la remettre à plus tard.

Le plus grand obstacle à la vie est l'attente qui est suspendue au lendemain et qui gâche le jour présent.

"...Pourquoi attends tu ? Pourquoi restes tu sans rien faire ?
Si tu ne t'en saisi pas ils  s'enfuient."
Et même si tu t'en saisis, ils s'enfuiront ;
aussi faut-il opposer à la rapidité du temps la vitesse avec laquelle on en use et y boire promptement comme à un torrent impétueux aux eaux éphémères.

-> Rapidité du temps -> vitesse d'utilisation du temps.
-> Le temps passe vite -> Agissons promptement.

La vie se divise en trois périodes :
ce qui a été, ce qui est et ce qui sera.
Parmi ces trois périodes, celle que nous sommes en train de vivre est brève,
celle que nous vivrons est incertaine,
celle que nous avons vécue est certaine.
C'est en effet cette dernière  période sur laquelle la fortune a perdu ses droits, qui ne peut retomber
sous la coupe de personne.
C'est cette période que perdent les gens tout à leurs occupations :
Ils n'ont pas le temps de se retourner sur leur passé et s'ils en avaient le temps,
il leur serait désagréable de se rappeler ce qui devrait leur inspirer du regret.
Personne, excepté celui qui soumet toutes ses actions à son examen critique toujours infaillible, ne se retourne volontier sur son passé.

C'est le privilège d'un esprit serein et tranquille que d'arpenter toutes les parties de sa vie.

Pour ceux dont la vie se déroule à l'abri des agitations du monde, comment le temps de la vie ne serait pas amplement suffisant.

De tous, les seuls à être oisifs sont ceux qui consacrent tout leur temps à la sagesse et ils sont les seuls à vivre;
de fait, ils ne se contentent pas de bien préserver le temps qu'ils ont à vivre. Il adjoignent à leur existence toute les autres.
Chacune des années écoulées avant eux leur est acquise.

Nous pouvons discuter avec Socrate,
douter avec Carnéade,
trouver la paix avec Epicure,
Maitriser la nature de l'homme avec les Stoïciens,
La dépasser avec les Cyniques.
Puisque la Nature nous permet de communiquer avec n'importe quelle époque, pourquoi ne pas quitter cet étroit et
éphémère passage de notre vie et ne pas nous lancer de tout notre être dans ces espaces illimités, éternels et où nous
pouvons cotoyer ceux qui sont meilleurs que nous ?

Mais nous pouvons dire que ceux qui s'adonneront à leurs véritables obligations sont ceux
qui voudront avoir Zénon,
qui voudront avoir chaque jour Pythagore, Démocrite et tous les autres Maitres en sagesse,
qui voudront avoir Aristote et Théophraste dans leur plus proche intimité.
Aucun de ces derniers ne sera avare de son temps, aucun ne manquera de renvoyer son visiteur plus heureux et plus en paix
avec soi-même qu'à son arrivée, aucun ne laissera quiconque repartir les mains vides ;
De nuit comme de jour, tous les mortels peuvent venir les trouver.

---
Categories : Life purpose    Themes : Book Wisdom
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment