Discovering what life is about

Les 7 récits originels

 

Qquels sont les 7 "récits-noyaux" définis par Booker dans son bouquin de plus de 700 pages? Avant de les détailler, deux précisions utiles: Booker ne prend en compte que la littérature occidentale et admet qu'il existe pas mal d'histoires, surtout parmi celles publiés ces 200 dernières années, qui peuvent être classées dans plusieurs des 7 catégories voire dans aucune d'entre-elles (les romans policiers, par exemple, échappe le plus souvent à cette classification).

 

1. L'affrontement du monstre

C'est l'histoire de Dracula, d'Hansel et Gretel mais aussi, d'Harry Potter. Le héros se voit contraint de se battre pour sa vie face contre un monstre terrifiant, tout puissant, qui menace sa vie.

Les 7 recits originels

 

 

2. De la misère à la richesse

Un personnage, à première vue insignifiant, dévoile un talent insoupçonné et se "fait une place dans le monde". On pense au "Vilain petit canard", à Cendrillon (qui révèle une beauté cachée derrière ses guenilles). Parmi mes lectures récentes, je classerais "J.A.B." dans cette catégorie.

Les 7 recits originels

 

 

3. La quête

Le héros se fixe un objectif dont l'accomplissement n'a pas de prix (ex: sauver le monde). Il entreprend l'impossible pour parvenir à réaliser cette mission. Des exemples? Le Seigneur des Anneaux évidemment! Mais aussi toutes les histoires portant sur la quête du Graal, ...

Les 7 recits originels

 

4. Voyage et retour

C'est l'histoire de "Bilbo le Hobbit", d'Alice au Pays des Merveilles, du Magicien d'Oz ou de Narnia. Le personnage central entreprend un voyage (seul ou accompagné) vers un lieu complètement coupé de son monde d'origine. Au début, tout semble merveilleux mais les dangers ne tardent pas à apparaître. Après une évasion dramatique, il retrouve son univers familier.

Les 7 recits originels

 

5. Comédie

On n'y retrouve pas forcément d'élément humoristique: tout part d'un énorme malentendu qui devient bientôt un nœud inextricable entre les personnages. Finalement, au grand soulagement de tous, tout s'éclaircit et rentre dans l'ordre. C'est le scénario de base de beaucoup de livres de Jane Austen, de comédies de Shakespeare et de Molière, ...

Les 7 recits originels

 

6. Tragédie

Les défauts ou le manque de confiance d'un personnage le mènent inexorablement vers une fin tragique ou un désastre. On pense à "Le Rouge et le Noir" de Stendhal, à "Madame Bovary" ou au "Portrait de Dorian Gray".

Les 7 recits originels

 

7. Renaissance, résurrection

Un sentiment croissant de menace pèse sur l'histoire tandis qu'une force négative s'approche du héro puis finalement s'en empare. Après un moment, alors que tout semble indiquer que le mal a triomphé, la situation s'inverse. Le héros se rachète, souvent grâce à la force de l'amour. Beaucoup de contes de fée se brodent sur ce canevas, le "Conte de Noël", de Dickens, également.

Les 7 recits originels

 

 

Ref : http://lesignet.canalblog.com/archives/2008/10/08/10869936.html

 

doc/L/e/Les-7-rA-cits-originels.pdf

 

 


 

 

Cet article vous propose de détailler sept grands archétypes de scénarios-clés, inspirés de l’ouvrage de Christopher Booker The seven basic plots, Why we tell stories et tirés du principe selon lequel toute les histoires ont les mêmes origines, dépendent des mêmes schémas de base et sont gouvernées par les mêmes règles.

 

L’affrontement du monstre

Le héros se voit contraint de se battre pour sa vie contre un monstre terrifiant, métaphore de ses démons et incarnation d’éléments négatifs.

 

Ce monstre se caractérise par sa cruauté, son égocentrisme et son pouvoir – face auquel le héros semble impuissant. L’histoire révèle cependant son point faible, permettant au héros de gagner l’ultime bataille.

 

Cette mécanique de récit est notamment utilisée par la marque Lu à travers une web série mettant en scène la terrible menace qui pèse sur le Prince et ses amis.

 

filmon251

 

De la misère à la richesse

Ce scénario met en scène un personnage qui, grâce à un talent ou une vocation insoupçonnée, se révèle être exceptionnel.

 

La découverte de ce potentiel héroïque est liée à un changement chez le personnage : une épreuve, une rencontre ou un événement particulier. Le héros prend alors pleine conscience de ce qu’il peut accomplir et, si des événements extérieurs peuvent ralentir ou sembler compromettre cette évolution, rien ne peut y mettre un terme.

 

Ce schéma scénaristique est présent dans la plupart des publicités pour la Fédération Française de Jeux, et plus particulièrement « Un vent de liberté souffle avec LOTO« où l’on aperçoit deux hommes dans un univers gris et aseptisé que la victoire amène inexorablement vers la liberté.

 

loto

La quête

Le héros se fixe un objectif exceptionnel, presque irréalisable. Quels que soient les périls qu’il rencontre, il ne perd pas de vue son objectif et n’est satisfait que lorsqu’il est atteint.

 

Souvent accompagné et aidé, le héros ne peut pas y parvenir seul et est soumis à un certain nombre d’épreuves avant de réussir : il doit prouver qu’il mérite ce qu’il est venu chercher et que ses attentions ne sont pas malignes.

 

Les caractéristiques de la quête se retrouvent dans une publicité pour la marque Old Spice « Jungle Wilderness« , montrant un homme qui ne recule devant rien pour être le plus séduisant aux yeux de sa dulcinée.

 

old-spice-jungle-wilderness-600-45574

 

Voyage et retour

Ce scénario met en scène un personnage qui entreprend un voyage vers un lieu inhabituel, en dehors de ses repères. Dans un premier temps, la féerie de ce lieu suscite l’admiration du héros mais les premières menaces se manifestent discrètement.

 

Après une évasion dramatique, le héros retourne dans son monde assagi et détenteur d’un savoir unique qui change son rapport à son environnement.

 

Ce principe d’histoire est présent dans la publicité de Coca Cola « Happiness Factory« . En effet, le spectateur est témoin de la transformation d’une pièce de monnaie en une boisson grâce à son passage par monde extraordinaire, aux pratiques inconnues des nôtres.

 

1215626986_f88cbbcb02_o

 

La comédie

La plupart des comédies se caractérisent par un ou plusieurs quiproquos qui se transforment en un nœud inextricable entre les différents personnages et les intrigues qui les lient. Ceci résulte en une confusion désastreuse, presque frustrante pour les récepteurs.

 

Finalement, pour le plus grand soulagement de tous les personnages, le nœud se délie et les quiproquos trouvent miraculeusement leur solution dans une euphorie généralisée.

 

Ce type de récit est notamment illustré par la publicité Netflix « Airport » où tout porte à croire qu’un homme recherche la femme qu’il aime dans un aéroport pour la retenir de partir. Basé sur ce quiproquo, la chute est inattendue.

 

Capture

 

La tragédie

Le héros est attiré par une action ou un choix qu’il sait être sombre et interdite. Après avoir cédé à la tentation, le héros jouit d’une réussite anormale – précurseur d’une chute violente voire fatale.

 

Une succession d’actions participe à cette chute jusqu’à atteindre la destruction du personnage : financière, amoureuse, psychologique ou même physique, elle incarne une idée de mort.

 

La publicité de l’Agence de la Biomédecine pour le don d’organe nommée « The man who died the most in movies« , repose sur ces mécanismes tragiques à savoir la mise en scène d’un héros dans plusieurs contextes différents dont la fin est tragique.

 

the-man-who-died-the-most-in-movies-interview

 

La renaissance

Ce scénario met en scène une force négative qui s’approche progressivement du héros avant de s’en emparer.

 

Alors que tout indique que cette influence a triomphé et que la rédemption du héros semble impossible, la situation s’inverse : le héros trouve en lui la force pour se racheter et s’en libérer – souvent motivé par une rencontre amoureuse.

 

Ce scénario est reconnaissable dans la publicité pour la marque de réservation en ligne Booking.com. On y voit une famille excédée, arrivant sur leur lieu de vacances. La publicité laisse supposer que le pire les attend une fois la porte de leur location poussée et pourtant : la réussite est à son comble.

 

booking-yeah

 

 

 

Pour conclure, l’énumération de ces récits originels n’a pas vocation à figer les formes que peut prendre le storytelling : ils sont des pistes de réflexion, des indications pour les marques. En effet, il appartient à l’annonceur de choisir le récit qui est le plus adapté aux valeurs qu’il revendique ainsi qu’à l’histoire qu’il souhaite raconter.

 

Le but étant de la raconter de façon judicieuse, telle une balade qui sert de prétexte à prendre la main au consommateur pour le faire rentrer dans l’univers et lui faire vivre la marque.

 

 

Ref : http://www.newsnative.com/2016/03/11/7-recits-originels-base-storytelling/

 

 

 

 


 

http://www.writewords.org.uk/forum/95_30967.asp

 

https://en.wikipedia.org/wiki/The_Seven_Basic_Plots

 

https://hunterswritings.com/2016/09/19/7-masterplots-or-more-resources/

 

Les 7 recits originels

 

 


 

 

The "Basic" Plots in Literature

Example Questions That Can Be Answered Using This FAQ

 

I’ve heard there are only 7 (or 5, 20, 36…) basic plots (or themes) in all of literature. What are they?

People often say that there are only a certain number of basic plots in all of literature, and that any story is really just a variation on these plots. Depending on how detailed they want to make a "basic" plot, different writers have offered a variety of solutions. Here are some of the ones we’ve found:

 

1 Plot | 3 Plots | 7 Plots | 20 Plots | 36 Plots

 

1 Plot:

Attempts to find the number of basic plots in literature cannot be resolved any more tightly than to describe a single basic plot. Foster-Harris claims that all plots stem from conflict. He describes this in terms of what the main character feels: "I have an inner conflict of emotions, feelings.... What, in any case, can I do to resolve the inner problems?" (p. 30-31) This is in accord with the canonical view that the basic elements of plot revolve around a problem dealt with in sequence: "Exposition - Rising Action - Climax - Falling Action - Denouement". (Such description of plot can be found in many places, including: Holman, C. Hugh and William Harmon. A Handbook to Literature. 6th ed. New York: Macmillan Publishing Co, 1992.) Foster-Harris’ main argument is for 3 Plots (which are contained within this one), described below.

 

3 Plots:

Foster-Harris. The Basic Patterns of Plot. Norman: University of Oklahoma Press, 1959. Foster-Harris contends that there are three basic patterns of plot (p. 66):

 

"’Type A, happy ending’"; Foster-Harris argues that the "Type A" pattern results when the central character (which he calls the "I-nitial" character) makes a sacrifice (a decision that seems logically "wrong") for the sake of another.

"’Type B, unhappy ending’"; this pattern follows when the "I-nitial" character does what seems logically "right" and thus fails to make the needed sacrifice.

"’Type C,’ the literary plot, in which, no matter whether we start from the happy or the unhappy fork, proceeding backwards we arrive inevitably at the question, where we stop to wail." This pattern requires more explanation (Foster-Harris devotes a chapter to the literary plot.) In short, the "literary plot" is one that does not hinge upon decision, but fate; in it, the critical event takes place at the beginning of the story rather than the end. What follows from that event is inevitable, often tragedy. (This in fact coincides with the classical Greek notion of tragedy, which is that such events are fated and inexorable.)

7 Plots

7 basic plots as remembered from second grade by IPL volunteer librarian Jessamyn West:

 

[wo]man vs. nature

[wo]man vs. [wo]man

[wo]man vs. the environment

[wo]man vs. machines/technology

[wo]man vs. the supernatural

[wo]man vs. self

[wo]man vs. god/religion

20 Plots:

Tobias, Ronald B. 20 Master Plots. Cincinnati: Writer’s Digest Books, 1993. (ISBN 0-89879-595-8)

This book proposes twenty basic plots:

 

Quest

Adventure

Pursuit

Rescue

Escape

Revenge

The Riddle

Rivalry

Underdog

Temptation

Metamorphosis

Transformation

Maturation

Love

Forbidden Love

Sacrifice

Discovery

Wretched Excess

Ascension

Descension.

36 Plots

Polti, Georges. The Thirty-Six Dramatic Situations. trans. Lucille Ray.

 

Polti claims to be trying to reconstruct the 36 plots that Goethe alleges someone named [Carlo] Gozzi came up with. (In the following list, the words in parentheses are our annotations to try to explain some of the less helpful titles.):

 

Supplication (in which the Supplicant must beg something from Power in authority)

Deliverance

Crime Pursued by Vengeance

Vengeance taken for kindred upon kindred

Pursuit

Disaster

Falling Prey to Cruelty of Misfortune

Revolt

Daring Enterprise

Abduction

The Enigma (temptation or a riddle)

Obtaining

Enmity of Kinsmen

Rivalry of Kinsmen

Murderous Adultery

Madness

Fatal Imprudence

Involuntary Crimes of Love (example: discovery that one has married one’s mother, sister, etc.)

Slaying of a Kinsman Unrecognized

Self-Sacrificing for an Ideal

Self-Sacrifice for Kindred

All Sacrificed for Passion

Necessity of Sacrificing Loved Ones

Rivalry of Superior and Inferior

Adultery

Crimes of Love

Discovery of the Dishonor of a Loved One

Obstacles to Love

An Enemy Loved

Ambition

Conflict with a God

Mistaken Jealousy

Erroneous Judgement

Remorse

Recovery of a Lost One

Loss of Loved Ones.

 

Ref : http://www.ipl.org/div/farq/plotFARQ.html

 

 

---
Categories : Life purpose    Themes : Wisdom
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment