Discovering what life is about

Dale Carnegie - Comment se faire des amis

 

Trois techniques fondamentales pour influencer les autres

1. Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas.

2. Complimentez honnêtement et sincèrement

3. Motivez souvent pour faire ce que vous proposez

Six moyen de gagner la sympathie des gens

1. S'INTERESSER AUX AUTRES

2. SOURIRE

3. DIRE LES NOMS

4. ECOUTER

5. PARLER DE CE QUI INTERESSE L'AUTRE

6. FAIRE L'ELOGE


Douze manières de convaincre les gens

Règle n°01 : EVITER LES DISCUSSIONS STERILES
Règle n°02 : NE PAS DIRE QUE L'AUTRE A TORT
Règle n°03 : ADMETTRE PROMPTEMENT SES TORTS
Règle n°04 : UTILISER LA DOUCEUR
Règle n°05 : POSEZ DES QUESTIONS QUI AMENENT DES OUI
Règle n°06 : LAISSER PARLER L'AUTRE
Règle n°07 : SUGGERER INDIRECTEMENT DES IDE
ES
Règle n°08 : COMPRENDRE L'AUTRE
Règle n°09 : DONNER DE LA SYMPATHIE
Règle n°10 : FAIRE APPEL AUX BONS SENTIMENTS
Règle n°11 : FRAPPER L'IMAGINATION
Règle n°12 : LANCER UN DEFI



9 moyens de modifier l'attitude des gens sans les offenser ni les irriter

Quand vous voulez modifier la conduite d'une personne :
1 - Commencez par lui faire quelques louanges sincères.
2. Faites lui remarquer ses erreurs ou ses défauts d'une manière indirecte.
3. Avant de la critiquer, ayez soin de faire ressortir vos propres fautes.
4. Ne lui donnez pas d'ordres directs, suggérez, posez des questions.
5. Epargnez son amour propre. Laissez-lui "sauver la face".
6. Rendez justice à ses efforts, louez ses plus légers progrès. Que vos encouragements soient généreux et sincères.
7. Donnez-lui une belle réputation à mériter.
8. Encouragez-la. Que l'erreur semble facile à corriger ; que la tâche paraisse aisée à accomplir.
9. Manoeuvrez de telle sorte qu'elle soit heureuse de faire ce que vous proposez.

 

Dale Carnegie Comment se faire des amis

 

 


 

 

 

 

Dale Carnegie Comment se faire des amis

 

 

 

Dale Carnegie - Comment se faire des amis
=========================================================
PARTIE 1 L'art d'influencer les hommes

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 1 - Si vous voulez récolter du miel. Ne bousculez pas la ruche

la critique est vaine parce qu'elle met l'individu sur sa défensive et le pousse à se justifier.
La critique est dangeureuse parce qu'elle blesse l'amour-propre et qu'elle provoque la rancune.
99 fois sur cent, l'homme se juge innocent, quelle que soit l'énormité de sa faute.

Quand vous vous adressez à un homme, rappelez-vous que vous ne parlez pas à un être logique.
Vous parlez à un être d'émotion, à une créature tout hérissée de préventions et mue par son orgueuil et par son amour propre.

Benjamin Franklin apprit si bien l'art de manier les hommes qu'il fut nommer ambassadeur des Etats unis en France.
Le secret de son succès ? Le voici : Il répétait : "Je ne veux critiquer personne... je veux dire tout le bien que je sais de chacun."

Le premier sot venu est capable de critiquer, de condamner et de se plaindre ; C'est d'ailleurs ce que font tous les sots.
Mais il faut de la noblesse et de la maîtrise de soi pour comprendre et pardonner.

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 2 - Le grand secret
Il n'est qu'un moyen au monde d'amener une personne à faire une certaine action.
Y avez vous jamais songé ? Un seul moyen !
C'est de susciter en elle le désir d'acomplir cette action.

Sigmund Freud : Tous nos actes sont provoqués par 2 désirs fondamentaux : Le désir sexuel et le désir d' "être grand"
John Dewey : Le mobile le plus puissant de la nature humaine, c'est le désir d'être important

/* ***
MARKETING TEASING TO TEST FOR ONLINE BUSINESS
- Do you want to stay/become healthy/healthier.....................................HEALTH...................................................BODY.............CORPS
- Do you want to have better relationship with your friend, family...........EMOTION - RELATIONSHIPS................HEART............COEUR
- Du you want to become wealthy and take control of your life...............MENTAL - WEALTH................................BRAIN.............CERVEAU
- Do you want to acquire wisdom and discover your life purpose...........SPIRITUAL..............................................SPIRIT............AME / ESPRIT
- Do you want to be important, recognised by your peers, family friends
*** */

1. La santé et la conservation de la vie
........2. La nourriture
........3. Le sommeil
4. L'argent et les biens qu'il procure
........ 5. La survivance future
........6. La satisfaction sexuelle
7. Le bonheur de vos enfants
8. Le sentiment de votre importance

Le désir d'être grand / Le désir d'être important

Schwab avait un talent particulier, une faculté rare ; il savait manier les hommes,
il savait leur donner ce qu'ils désiraient le plus ardemment : les éloges et les encouragements.
Son secret, le voici :
"Je considère, disait Schwab, mon pouvoir d'éveiller l'enthousiasme chez les hommes comme mon capital le plus précieux.
C'est en encourageant l'individu qu'on révèle et développe ses meilleurs dons."
"Rien ne tue davantage l'ambition d'un homme que les critiques de ses supérieurs. Je ne réprimande jamais personne.
Je crois qu'il vaut mieux stimuler, donner aux être un idéal à atteindre.
C'est pourquoi je suis toujours prêt à louer et je déteste gronder.
Si je trouve une chose bien faite, j'approuve sincèrement et je prodigue les compliments."

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 3 - Suscitez chez votre interlocuteur le désir de faire ce que vous proposez

Harry A. Overstreet déclare : L'action nait de nos désirs fondamentaux...
Et le meilleur conseil qu'on puisse offrir à ceux qui désirent influencer leurs semblables -
Aussi bien dans les affaires, dans la politique, que dans l'enseignement ou la famille -
C'est avant tout, d'éveiller chez eux un ardent désir."
Il ajoute : Celui qui peut réaliser cela s'attache tous les concours et toutes les sympathies, il connait le succès.
Celui qui en est incapable demeure pauvre et solitaire.

Demain, vous aurez besoin de persuader quelqu'un de faire une certaine chose.
Avant de parler, recueillez-vous ; dites-vous : "Comment puis-je l'amener à vouloir faire ce que je demande ?"

Voici un des meilleurs conseils qui aient jamais été formulés sur l'art de manier les hommes.
Il est d'henry Ford " Le secret du succès - s'il existe -, disait-il, c'est la faculté de se mettre à la place de l'autre
et de considérer les choses de son point de vue autant que du nôtre."
Le secret du succès, c'est la faculté de se mettre à la place de l'autre
et de considérer les choses de son point de vue autant que du nôtre."

Le bon vendeur / commercial :
Ni vous ni moi ne désirons acheter - c'est à dire dépenser - mais que nous désirons tous résoudre nos problèmes personnels.
Or le vendeur qui nous aidera à y parvenir, qui nous montrera en quoi ses service ou sa marchandise nous permettrons
de faire une économie
d'éviter la fatigue ou la monotonie
de nous distraire,
de nous guérir,
ou d'assurer notre avenir,
celui la aura su nous convaincre.
Nous nous serons convaincus nous même, sans qu'on ait fait pression sur nous. Et nous achèterons !

L'homme exceptionnel qui s'efforce de servir autrui généreusement et sans arrière pensée de lucre possède
un énorme avantage sur le reste de l'humanité, car il ne rencontre guère de concurrence. Et le succès lui appartient tôt ou tard.

"Voyons, qu'est-ce qui ferait plaisir à cet enfant ? Que veut-il ? Si je découvre cela, alors je puis l'amener à faire ce que je désire."

---- --------------------------------------------------------------------------------------------------
Huit conseils qui vous permettront de tirer de ce livre le maximum de profit
1. Avoir le désir profond et irrésistible de vous instruire, la volonté d'apprendre à influencer vos semblables et à vous entendre avec eux.
.....Mon bonheur, mon succès, ma popularité, mes gains dépendent en grande partie de l'habileté que je saurai déployer dans mes rapports avec les semblables.
2. Survoler le livre puis lire les chapitre soigneusement sans courir au suivant;
3. Interrompez vous fréquemment pour réfléchir à ce que vous venez de lire
4. Marquez les conseils que vous souhaitez utiliser.
5. Relir chaque mois les passages clés.
6. Pour apprendre, il faut une attitude active et non passive. C'est en nous exerçant que nous nous perfectionnons. Pour assimiler les principes mettez les en action.
......Seule la science mise en action demeure en nous
7. faites vous prévenir par un proche lorsque vous violez tel ou tel précepte
......ex : Si papa se fache, crie ou critique son enfant, il est mis à l'amende.
8. Controlez la manière dont vous appliquez les règles


=========================================================
PARTIE 2 Six moyen de gagner la sympathie des gens

1. S'INTERESSER AUX AUTRES
2. SOURIRE
3. DIRE LES NOMS
4. ECOUTER
5. PARLER DE CE QUI INTERESSE L'AUTRE
6. FAIRE L'ELOGE

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 1 - Pour etre partout le bienvenu : INTERESSEZ VOUS AUX AUTRES

Vous voulez gagner les sympathies ? Soyez aimables, Oubliez-vous. Pensez aux autres.

Alfred Adler, le célèbre philosophe, a écrit un livre magnifique intitulé : Le vrai sens de la vie, ou il dit :
"l'individu qui ne s'intéresse pas à ses semblables est celui qui rencontre le plus de difficultés dans l'existence et qui
est le plus nuisible à la société.

I y a bien longtemps, cent ans avant Jésus Christ, un poête romain Publius Syrus observait :
"Nous nous interessons aux autres quand ils s'interessent à nous"

Donc si vous voulez gagner l'amitié des gens, voici la première règle à suivre : Interessez vous sincèrement à eux.

IDEA : Practical learning ==> Online tutorials where you can learn more only if you took action on the previous level
---> Activate other people dreams (a better word for activate can be found on the Last Lecture by ALICE author)
.............Action Courses on Finance : I want to take control of my finances to take control of my own life and allow me to pursue my life purpose
.............Action Courses on Business : I want to build an online business that will give me more freedom in my life and allow me to find my purpose in life
IDEA -> PLAN -> ACTION -> PERSEVERENCE

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 2 - Un moyen facile de faire bonne impression : SOURIRE

Les actions parlent plus haut que les paroles. Le sourire dit :
"Vous me plaisez... Je suis content de vous voir... Votre présence me rend heureux..."

"Je ne critique plus personne ; au lieu de blâmer , j'encourage et je loue. Je n'entretiens plus les autres de mes préoccupations ;
J'essaie plutôt de comprendre les leurs. Cette nouvelle tactique a complètement révolutionné ma vie. Tout en m'apportant  des avantages
matériels, elle a fait de moi un autre homme, heureux, bienfaisant, entouré de sympathies, Existe t'il une meilleure récompense ?" Mr. william Steinhardt


En règlant l'action qui est sous le controle de la volonté, nous pourrons indirectement gouverner les sentiments qui échappent à son influence.
Agissez comme si vous étiez déja vraiment heureux, et cela tendra à vous rendre heureux.
"Si nous avons perdu la joie, le meilleur moyen de la retrouver, c'est de nous comporter comme si elle était déja en nous..."
Il est certain que le plus sur moyen de connaitre le bonheur serait de controler nos pensées.
La félicité ne dépend pas des conditions extérieures, elle est régie par notre attitude mentale.

Notre contentement ne vient pas de ce que nous avons, de ce que nous faisons, ni du lieu où nous nous trouvons ;
Il vient de ce que nous pensons.

Rien n'est mauvais, rien n'est bon, disait Shakespeare.
C'est notre pensée qui crée le bonheur ou le malheur."

"J'ai compris depuis longtemps qu'avec un sourire, on est partout le bienvenu. Aussi avant de pénétrer chez un client,
j'ai toujours soin de faire une pause pendant laquelle je songe à tous les bonheurs que la vie m'a comblé. Cette pensée
amène irrésistiblement sur mes lèvre un large sourire... et j'ouvre la porte, le visage encore illuminé de joie. Franklin Bettger.

Conservez une bonne attitude de courage, de loyauté et de gaitée.

Si vous voulez qu'on vous aime, suivez la règle N°2 : AYEZ LE SOURIRE

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 3 - Si vous n'observez pas ce principe... Tant pis pour vous : LES NOMS

Franklin D. Roosevel sait que l'un des moyens les plus évidents, les plus faciles et les plus efficaces de plaire aux gens,
c'est de savoir leur nom et de leur faire sentir leur importance.

Donc, si vous désirez gagner les sympathies, attention à la règle 3 :
Souvenez-vous que le nom d'un homme est pour lui, le mot le plus agréable et le plus important de tout le vocabulaire.

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 4 - Voulez-vous devenir un agréable causeur ? C'est très facile - ECOUTER

Ecouter un homme de cette manière, c'est lui faire le plus flatteur des compliments.
Un écrivain disait : Peu d'humains savent se défendre contre l'hommage qu'implique une attention passionnée à leurs paroles.
Pour moi, j'avais donné plus qu'une attention passionnée : J'avais prodigué à mon interlocuteur ma sympathie et mon admiration sincère.

Pour conquérir la sympathie d'une personne, pour la mettre en humeur favorable et finalement la gagner à votre cause, il faut avant tout
lui accorder votre attention exclusive quand elle parle. Rien n'est plus flatteur que cela.

Il transforma un homme furieux en un client satisfait. Comment s'y prit-il ?
Il fit trois choses :
- Premièrement, il écouta mon histoire depuis le commencement jusqu'à la fin sans dire un mot.
- Deuxièmement, quand j'eu fini et que les 2 vendeurs recommencèrent à exposer leurs arguments, il leur répondit en se placant à mon point de vue.
Non seulement, il fit bien remarquer que mon col était taché par le drap du veston, mais encore il répéta que rien ne devait sortir de sa maison
à moins d'être absolument satisfaisant.
- Troisièmement, il reconnut ignorer la cause de l'inconvénient dont je me plaignais et me dit très simplement : Ecoutez, monsieur, dites moi ce
que nous devons faire avec ce costume et nous nous conformerons à vos ordres.
Cinq minutes plus tot, j'étais prêt à crier : "Gardez-le-donc, votre sacré costume!". Mais, à cet homme, je répondis : "Je désirais seulement
avoir votre avis ; je voulais savoir si c'était là un défaut passager et si on pouvait y apporter quelque remède?"
Il me conseilla de porter mon habit une semaine encore. Si, à ce moment-là, vous n'êtes toujours pas satisfait, rapporter le moi et je vous le
changerai. Je regrette beaucoup que vous ayez tous ces ennuis."
Je sorti du magasin, rasséréné. Au bout d'une semaine, le col avait cessé de déteindre et ma confiance en cette maison était complètement rétablie."

Si vous voulez savoir ce qu'il faut faire pour que les gens vous fuient, se moquent de vous derrière votre dos, ou même vous méprisent, voici la recette :
N'écoutez jamais ce que disent les autres; parlez constamment de vous même. S'il vous vient une idée pendant que l'autre personne est en train
de discourir, n'attendez pas qu'elle ait fini.

"L'homme qui ne pense qu'à soit-même est irrémédiablement mal élevé"  à dit Nicholas Murray Butler, président de l'université de Columbia.
Il n'a pas d'éducation, quelque soit le degré de son instruction.

Si vous voulez plaire, voici la règle 4 :
Sachez écouter attentivement ; encouragez les autres à parler d'eux mêmes.

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 5 - Comment intéresser les gens - PARLER DE CE QUI LES INTERESSE

Roosevelt savait, comme tous ceux qui ce sont rendus populaires, que, pour trouver le chemin du coeur d'un homme, il faut
l'entretenir de ce qu'il chérit le plus.

Si vous voulez gagner la sympathie des gens...
Parlez-leur de ce qui les intéresse, de ce qui leur tient à coeur. C'est la règle 5

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 6 - Comment plaire instantanément - LES ELOGES

Je désirais obtenir quelque chose d'infiniement précieux : la satisfaction exquise d'avoir accompli un gest absolument désintéressé,
une de ces actions généreuses dont le souvenir brille en notre mémoire longtemps après que l'incident qui l'a provoquée a été oublié.
Il y a dix neuf siècles, Jésus-Christ dit à ses humbles disciples : "Il est plus doux de donner que de recevoir."

Il existe une loi primordiale que nous devons respecter dans nos rapports avec nos semblables. Si nous l'observons, tout sera facile,
nous surmonterons les obstacles. Nous gagnerons les amitiés, les succès, le bonheur.
Mais dès l'instant où nous la violerons, nous ferons naître sous nos pas d'innombrables difficultés.
Cette règle, la voici :
Faites toujours sentir son importance à votre interlocuteur.
Le désir d'être important est, selon le professeur John Dewey, le plus puissant des appétits humains. C'est lui, je le répête, qui nous
différencie des animaux.

Jésus : "Agis envers les autres comme tu voudrais qu'ils agissent envers toi même"

Regardons bien cette vérité en face : tout homme que nous rencontrons croit nous dominer en quelque manière.
Si vous voulez trouver le chemin de son coeur, prouvez lui subtilement que vous reconnaissez sincèrement son
importance dans sa sphère.
Rappelez-vous la parole d'Emerson : "Tout homme m'est supérieur en quelque manière; c'est pourquoi je puis m'inscrire à son contact".

Comme le disait Shakespeare : Homme! Oh homme vain ! Drapé d'un peu d'autorité, tu joues devant les cieux de si grotesque comédie
que tu ferais pleurer les anges.

Dorothy Dix disait : Ne vous mariez jamais avant d'avoir appris l'art des compliments. Flatter une femme avant les épousailles,
c'est une question de goût, mais le faire après le mariage, c'est une nécessité - et une garantie de bonheur.
L'union conjugale exige non pas tant la franchise que la diplomatie.

"Parlez à un homme de lui même" disait Disraeli, "et il vous écoutera pendant des heures".

Voici donc la la sixième règle à observer si vous tenez à gagner la sympathie des gens :
Faites-leur sentir leur importance.


=========================================================
PARTIE 3 Douze moyens d'amener les autres à penser comme vous

1ère règle :  Le meilleur moyen de triompher dans une querelle, c'est de l'éviter.

------------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 1 - Dans une discussion, il n'y a jamais de vainqueur

Eviter toujours les querelles dans une discussion.
Le meilleur moyen de l'emporter dans une controverse, c'est de l'éviter.

Homme convaincu malgré lui garde toujours le même avis.

Le sage Franklin disait : A force de batailler et d'argumenter, vous parviendrez peut-être à confondre votre interlocuteur, mais
votre victoire sera vaine, car jamais vous n'obtiendrez l'accord sincère de votre adversaire.

Il est impossible de convaincre un ignorant par la logique. William McAdoo

Il est impossible de changer par le raisonnement l'avis de n'importe quel homme, quel que soit le degré de son intelligence ou de son instruction.

Laissons à nos clients, à nos amis, à nos épouses le plaisir de triompher dans leur petites querelles avec nous.

Bouddha a dit : Ce n'est jamais la haine qui met fin à la haine : c'est l'amour.

Un malentendu n'est pas dissipé par une discussion, mais par le tact, la diplomatie, l'esprit de conciliation et par le désir généreux de se mettre à
la place de son adversaire.

Voici donc la première règle pour amener les autres à partager votre opinion :
Le meilleur moyen de triompher dans une querelle, c'est de l'éviter.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 2 - Un moyen infaillible de se faire des ennemis ! Comment l'éviter ?
L'AUTRE N'A JAMAIS TORT

Ne commencez jamais  en annonçant : "Je vais vous prouver cela... Je vais vous démontrer que...".
Cela équivaut à dire : Je suis plus malin que vous. Je vais vous faire changer d'avis.

Suivez le conseil du poète : Enseigner sans paraître enseigner.
Offrez la science nouvelle comme le rappel d'une chose oubliée.

Lord Chesterfield disait à son fils :
Sois plus sage que les autres, si tu peux ; mais ne le leur fait point sentir.

Socrate répétait à ses disciples en Athène : "Je ne sais qu'une chose : c'est que je ne sait rien"
Je n'ai pas la prétention de me croire plus fort que Socrate ; c'est pourquoi j'ai cessé d'affirmer aux gens qu'ils ont tort.
Et je m'en suis bien trouvé.

Un savant n'essaie jamais de prouver quoi que ce soit. Il s'efforce simplement de découvrir les faits. Stefansson

Notre raison est obscurcie par la jalousie, le soupçon, la crainte, l'envie et la vanité.

Les sarcasmes et les insultes n'ont jamais convaincu personne.

TO READ : AUTOBIOGRAPHIE DE BENJAMIN FRANKLIN

Je me fit une règle d'éviter tout résistance aux opinions de mon interlocuteur ainsi que toute affirmation trop positive des miennes.
Je m'interdis même l'usage des mots et expressions qui impliquaient une opinion définitive, tels que "certainement", "indubitablement", etc.,
que je remplaçais par des locutions plus souples comme : "je conçois", "j'imagine", "je comprends" ou "je crois savoir que".

Il ne faut jamais dire à un homme qu'il a tord : c'est une tactique désastreuse.

Jésus-Christ disait : Soit prompte à partager l'avis de ton adversaire.

Ne discuter pas avec votre interlocuteur, qu'il soit votre client, votre époux ou votre ennemi.  Ne lui montrez pas qu'il se trompe, ne l'irritez pas (P125)

Si vous voulez gagner les gens à votre cause, observez la règle N°2 :
Respectez les opinions de votre interlocuteur. Ne lui dites jamais qu'il a tort.


-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 3 - Quand vous avez tort, reconnaissez-le
RECONNAISSONS NOS TORTS

Quand nous savons que nous méritons une punition, ne vaut-il pas mieux prendre les
devants courageusement et faire notre mea culpa ? Le blâme que nous nous infligeons
à nous même n'est-il pas plus doux à nos oreilles que l'accusation lancée par une bouche
étrangère ?

Hâtez vous de dire de vous même toutes les choses déplaisantes que l'autre personne allait
exprimer - Dites-les avant elle, et vous la désarmerez. Il y a 99 chances sur 100 pour
qu'elle adopte alors une attitude généreuse et clémente, et qu'elle ferme les yeux sur vos
fautes.

Si vous désirez gagner quelqu'un à votre cause, respecter la règle N°3 :
Quand vous avez tort, reconnaissez-le promptement et de bon coeur.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 4 - C'est par le coeur qu'on parvient à l'esprit - LA DOUCEUR

Quand vous êtes en proie à la colère, vous éprouvez un grand soulagement à exhaler votre
fureur devant votre adversaire... Mais lui qu'éprouve-t-il pendant ce temps ?
Partage t'il votre plaisir ? Et vos accents agressifs, votre attitude hostile l'engagent-il
à se mettre d'accord avec vous ?

Si un homme n'a pour vous que haine et ressentiment, vous ne l'amènerez jamais, même
avec tous les raisonnements du monde, à épouser votre point de vue. Les parents grondeurs,
les patrons et les époux autoritaires, les femmes querelleuses devraient comprendre
que les gens détestent modifier leurs opinions. Nous ne les obligeons jamais par la force
à partager notre avis. Pour cela, comptons plutôt sur la douceur et l'amitié, sur
beaucoup de douceur et d'amitié.

Lincoln disait :
Une vielle et sage maxime nous assure q'une "goutte de miel attrape plus de mouches qu'une pinte de fiel." Cela est vrai ausi pour les humains. Si vous voulez gagner un homme à votre cause, persuadez-le d'abord que vous êtes son ami sincère.
Ce sera la goutte de miel qui capturera son coeur, et c'est par le coeur qu'on parvient
à l'esprit.

La douceur et la bonté sont toujours plus fort que la violence et la fureur.

Esope, l'esclave grec : Le soleil réussira mieux que le vent à vous faire ôter votre manteau : la douceur, les bonnes paroles influenceront
plus vite les gens que toute la colère et tout le tapage du monde.

Si vous voulez gagner quelqu'un à votre cause, n'oubliez pas la règle n°4 : Prenez la par la douceur

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 5 - Le secret de Socrate - Questions affirmative : OUI

Le Professeur Overstreet dans son livre "comment influencer la conduite humaine" déclare qu"un réponse négative est un obstacle difficile
à surmonter. Quand une personne a dit "non", tout son orgueil exige qu'elle garde une attitude constante. Qu'elle continue à dire "non".

N'est ce pas une bien simple technique que celle-ci : poser des questions qui ammènent irresistiblement une réponse affirmative !

Il est beaucoup plus profitable, et beaucoup plus intéressant, de se placer au point de vue de notre adversaire et de l'amener à dire "Oui, oui".

La méthode de Socrate consistait à poser des questions auxquelles son adversaire ne pouvait que répondre affirmativement.

Si vous voulez gagner les gens à votre manière de voir, suivez la règle n°5 :
Amenez votre adversaire à répondre "oui" dès le début de l'entretien.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 6 - La soupape de sureté - LAISSEZ PARLER

Il y a des gens qui sont ainsi faits : Ils n'achètent que si la décision vient d'eux même.

Sachons que nos amis préfèrent infiniment discourir sur leurs propres mérites que d'écouter le récit des nôtres.
La Rochefoucauld disait : " Si vous voulez vous faire des enemis, surpassez vos amis ; mais si vous voulez vous faire des alliés,
laissez vos amis vous surpasser."

Soyons modestes, car nous ne sommes que de pauvres humains. Dans cent ans, nous aurons disparu, vous et moi, et serons
complètement oubliés. La vie est courte. Il y a mieux à faire que d'ennuyer ceux qui nous entourent avec le récit de nos qualités et de nos triomphes.

Si vous voulez gagner votre interlocuteur à votre manière de voir...
Laisser le parler tout à son aise. C'est la règle n°6.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 7 - Pour obtenir la collaboration d'autrui : SUGGERER

Les idées que vous découvrez tout seul ne vous inspirent-elles pas mieux confiance que celle qu'on vous présente toutes prêtes sur un plateau
d'argent ?  
Si cela est vrai, n'est-il pas maladroit d'essayer d'imposer à tout prix vos opinions à ceux qui vous entourent ?
Ne serait-il pas plus sage de fournir simplement quelques adroites suggestions, en laissant l'autre tirer ses propres conclusions ?

Si vous voulez influencer les gens, adoptez la règle n°7 :
Laissez-leur croire qu'ils ont agi de leur propre initiative.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 8 - Voici une formule qui vous permettra d'accomplir des prodiges : COMPRENDRE L'AUTRE

Pour réussir dans n'importe quel métier, il faut comprendre le point de vue d'autrui.

Dites-vous : "Pour quelle raison feraient-ils ce que je leur demande ?"

J'aimerais mieux passer deux heures à arpenter le trottoir devant le burau d'un client que d'entrer chez lui sans avoir une idée
parfaitement nette de ce que je vais lui dire et de ce que, d'après mes prévisions, il me répondra vraissemblablement.

Si la lecture de ce livre ne vous apporte qu'une seule chose :
une aptitude croissante à considérer en toute circonstances le point de vue d'autrui aussi bien que le votre.

Par conséquent, si vous désirez corriger les gens sans les irriter ou les offenser, observez la règle n°8 :
Essayez sincèrement de comprendre le point de vue de votre interlocuteur

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 9 - Ce que veulent tous les hommes - SYMPATHISEZ

N'aimeriez vous pas connaître une phrase magique grâce à laquelle vous éviteriez les querelles, vous feriez évanouir les rancunes,
vous stimuleriez les bonnes volontés et inciteriez votre auditeur à vous écuter attentivement.
Cette phrase la voici :
Vous n'avez qu'à commencer en disant :
"Vous avez raison, je vous comprends très bien. Si j'étais à votre place, il est probable que j'en ferais tout autant."

Les trois quarts des gens que vous rencontrerez ont cruellement soif de sympathie, de compréhension. Contentez-les et ils vous adoreront.

Tous nous avons besoin de sympathie, a dit un célèbre psychologue, qu'elle se manifeste sous la forme d'approbation,
d'encouragement ou de consolation. L'enfant s'empresse d'exhiber sa coupure ou sa bosse, ou même se cogne
pour se faire plaindre et caresser. Les adultes décrivent longuement leurs accidents, leurs maladies et particulièrement
les détails de leurs opérations chirurgicales. Que ces malheurs soient vrais ou imaginaires, l'homme se complait dans la pitié de soi-même.

Si vous voulez gagner votre interlocuteur à votre cause :
Montrez que vous simpathisez avec lui. C'est la règle n°9.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 10 - Faites appel aux bons sentiments

Tous les hommes tiennent à leur propre estime, veulent paraître noble et généreux à leurs yeux.

Mr Pierpont Morgan observait que les actions des hommes ont généralement deux mobiles : L'un qu'on dissimule - le vrai.
et l'autre qu'on avoue parce qu'il semble louable et beau.

Pour ressembler à l'idéal qu'ils portent en eux, les hommes sont même prêt à certains sacrifices. C'est pourquoi lorsque vous voulez
influencer une personne, il faut faire appel à ses bons sentiments.

Si vous voulez gagner les gens à votre cause, il est bon en général, de suivre la règle n°10 :
Faites appel à leurs bons sentiments.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 11 - Frappez la vue et l'imagination : FRAPPEZ L'IMAGINATION

Affirmer une vérité ne suffit pas, il faut frapper l'imagination, rendre les faits vivants, intéressants, impressionnants.

Si vous voulez convaincre votre auditeur, observez la règle n°11 : Frappez sa vue et son imagination.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 12 - Quand vous avez tout tenté en vain, essayez ceci : LANCEZ UN DEFI

Pour avoir des résultats, stimulez la concurrence, non pas la sordide compétition du gain, mais une émulation plus noble,
le désir de mieux faire, de surpasser les autres et de se surpasser.
C'est en jetant un tel défi qu'on éperone sûrement les hommes de coeur.

Harvey Firestone, le fondateur de la grande marque de pneumatiques, disait :
"J'ai constaté que l'argent seul n'a jamais suffi à faire agir les hommes de coeur.
Ce qui les tente, c'est le risque, la lutte, la possibilité de prouver leur valeur, de gagner la victoire.
Toute les compétitions n'ont pas d'autres mobiles que celui-là : le désir de surpasser les autres et d'affirmer son importance."

Donc, si vous voulez influencer des hommes de coeur, des vrais hommes : Lancez-leur un défi. C'est la règle n°12.

-------------------------------------------------------------------------------------------
DOUZE MANIERES DE CONVAINCRE LES GENS

Règle n°1 : Le seul moyen de remporter la victoire dans une discussion, c'est de l'éviter. EVITER LES DISCUSSIONS STERILES
Règle n°2 : Respecter les opinions de votre adversaires. Ne lui dites jamais qu'il a tort. NE DITES PAS QUE L'AUTRE A TORT
Règle n°3 : Si vous avez tort, admettez-le promptement et de bon coeur. ADMETTRE PROMPTEMENT SES TORTS
Règle n°4 : Commencer à parler avec douceur. UTILISER LA DOUCEUR
Règle n°5 : Posez des questions qui amènent automatiquement des réponses affirmatives : POSEZ DES QUESTIONS QUI AMENENT DES OUI
Règle n°6 : Laissez parler l'autre tout à son aise : LAISSER PARLER L'AUTRE
Règle n°7 : Laissez-lui croire que l'idée suggérée par vous vient de lui : SUGGERER INDIRECTEMENT DES IDEES
Règle n°8 : Essayez sincèrement de voir les choses du point de vue de votre interlocuteur : COMPRENDRE L'AUTRE
Règle n°9 : Donnez aux autres la sympathie, la compréhension et même la compassion dont ils sont avides : DONNER DE LA SYMPATHIE
Règle n°10 : Faites appel aux bons sentiments de votre interlocuteur : FAIRE APPEL AUX BONS SENTIMENTS
Règle n°11 : Frappez la vue et l'imagination : FRAPPER L'IMAGINATION
Règle n°12 : Lancez un défi : LANCER UN DEFI


-----------------------------
DOUZE MANIERES DE CONVAINCRE LES GENS

Règle n°01 : EVITER LES DISCUSSIONS STERILES
Règle n°02 : NE PAS DIRE QUE L'AUTRE A TORT
Règle n°03 : ADMETTRE PROMPTEMENT SES TORTS
Règle n°04 : UTILISER LA DOUCEUR
Règle n°05 : POSEZ DES QUESTIONS QUI AMENENT DES OUI
Règle n°06 : LAISSER PARLER L'AUTRE
Règle n°07 : SUGGERER INDIRECTEMENT DES IDEES
Règle n°08 : COMPRENDRE L'AUTRE
Règle n°09 : DONNER DE LA SYMPATHIE
Règle n°10 : FAIRE APPEL AUX BONS SENTIMENTS
Règle n°11 : FRAPPER L'IMAGINATION
Règle n°12 : LANCER UN DEFI









=========================================================
PARTIE 4 - Neuf moyens d'amender les gens sans les offenser ni les irriter

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 1 - S'il faut absoluement que vous fassiez une critique, commencez ainsi

Il nous est moins pénible d'entendre des remarques désagréables après qu'on nous a complimentés sur nos qualités.

Pour influencer votre interlocuteur sans l'offenser ni l'irriter, commencez par lui faire quelques louanges sincères.
C'est la règle n°1

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 2 - Comment critiquer sans vous faire détester

Pour modifier la conduite d'une personne sans l'offfenser ni l'irriter :
Faites lui remarquer ses fautes d'une manière indirecte. C'est la règle n°2.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 3 - Parlez d'abord de vos fautes

Convenablement dosées, la modestie et l'admiration nous permettrons d'accomplir des miracles dans notre vie.
Pour modifier l'attitude des gens sans les blesser ou les irriter, respectez la règle n°3 :
Avant de critiquer les autres, ayez soin de faire remarquer vos propres fautes.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 4 - Personne n'aime à recevoir des ordres

Owen D. Young ne disait pas par exemple "Faites ceci", "Faites cela" "Ne faites pas ceci ou cela"
Il annoncait plutot : "Vous pourriez étudier ceci" "Pensez-vous que cela serait bien ?" "Qu'en pensez-vous ?"

Pour corriger les gens sans les offenser ou les irriter :
Ne donnez pas des ordres directs. Offrez des conseils sous la forme de questions. C'est la règle n°4.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 5 - Ménagez l'amour-propre de votre interlocuteur - Laissez-le "sauver la face" comme disent les japonais

Ainsi, même dans l'exaltation de la victoire, il n'oublia cette règle importante qui est la cinquième :
Epargnez l'amour-propre de votre adversaire, laissez-lui "sauver la face.".

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 6 - Comment on stimule les hommes

Si nous savions mettre en lumière chez ceux qui nous entourent les trésors cachés qu'ils possèdent, nous ferions beaucoup
plus que les influencer, les amender ou les stimuler. Nous les matémorphoserions litérallement !

Pour modifier les gens sans les blesser ni les irriter :
Rendez justice à leurs efforts, louez leurs plus léger progrès.
Que vos encouragements soient sincère et généreux.
C'est la règle n°6.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 7 - Montrez à un homme que vous avez confiance en ui, et il s'efforcera de mériter votre estime

Si vous désirez développer une certaine qualité chez un individu, agissez comme si cette qualité était déjà un de ses traits dominants.
Shakespeare disait : Si une vertu vous fait défaut, feignez de la possèder.

Affirmer ouvertement votre confiance en lui. Donnez-lui une belle réputation à justifier, et il fera des efforts prodigieux pour éviter
de démériter à vos yeux.

Donc, si vous voulez modifier une personne sans l'offenser ni l'irriter :
Donner-lui une belle réputation à mériter.
Règle N°7.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 8 - Que la faute à corriger, que la tache à accomplir semblent faciles !

Si vous voulez modifier l'attitude d'une personne sans l'offenser ni l'irriter :
Encouragez-la. Que l'erreur semble facile à corriger. Que la tache paraisse aisée à accomplir.
C'est la règle n° 8.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 9 - Opérez de telle sorte que les gens soient heureux de faire ce que vous demandez

Sachez comme Napoleon dispenser les titres et l'autorité et nous obtiendrons les mêmes résultats que lui.

Telle est la nature humaine. Aussi pour amender une personne sans l'offenser, ni l'irriter :
Manoeuvrez de tel sorte qu'elle soit heureuse de faire ce que vous proposez. C'est la règle N°9.


================================
9 moyens d'amender les gens sans les offenser ni les irriter
Quand vous voulez modifier la conduite d'une personne :
1 - Commencez par lui faire quelques louanges sincères.
2. Faites lui remarquer ses erreurs ou ses défauts d'une manière indirecte.
3. Avant de la critiquer, ayez soin de faire ressortir vos propres fautes.
4. Ne lui donnez pas d'ordres directs, suggérez, posez des questions.
5. Epargnez son amour propre. Laissez-lui "sauver la face".
6. Rendez justice à ses efforts, louez ses plus légers progrès. Que vos encouragements soient généreux et sincères.
7. Donnez-lui une belle réputation à mériter.
8. Encouragez-la. Que l'erreur semble facile à corriger ; que la tâche paraisse aisée à accomplir.
9. Manoeuvrez de telle sorte qu'elle soit heureuse de faire ce que vous proposez.







===========================================================
PARTIE 6 - QUELQUES CONSEILS POUR GARDER LE BONHEUR AU FOYER

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 1 - Comment creuser au plus vite le tombeau de votre bonheur conjugal

Gronder, récriminer, voilà, de toutes les armes inventées par l'enfer pour détruire l'amour, la plus mortelle, la plus fatale.
C'est une méthode infaillible : comme la morsure du cobra, elle tue toujours.

Les homme s'enfuient principalement parce qu'ils sont las des querelles de leurs épouses.

Ainsi, Mesdames, si vous voulez garder la joie et l'harmonie au foyer, suivez ce conseil :
Pas de récriminations ! Pas de scènes !

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 2 - Acceptez les autres tels qu'ils sont

Quelles que fussent les fautes qu'elle pût commettre, il ne la critiquait jamais, il ne prononçait jamais un mot de reproche et
si quelqu'un osait la ridiculiser, il bondissait pour la défendre avec une loyauté farouche.

Henry James disait : "La première règle à appliquer dans nos rapports avec nos semblables, c'est de les laisser être heureux à
leur manière, pourvu que cette manière ne vienne point gêner la notre."
Ceci mérite qu'on le répète : "La première règle à appliquer dans nos rapports avec nos semblables, c'est de les laisser être
heureux à leur manière..."
L'écrivain Lenlend Foster Wood disait à peu près dans un de ses livres : "Le succès d'un mariage dépend moins de trouver le conjoint
idéal que d'être soi-même ce conjoint idéal."

Donc si vous tenez à l'harmonie de votre foyer :
Acceptez votre partenaire tel qu'il est, n'essayez pas de le réformer.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 3 - Faites ceci, et vous prendrez bientôt le chemin Reno (Ville ou sont jugés les divorcces)

Si vous voulez garder le bonheur au foyer :
Ne critiquez pas, ne faites pas de reproches.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 4 - Il vous est facile de faire des heureux autour de vous

Et voila, si vous voulez que votre foyer soit heureux : Rendez justice au mérite de votre conjoint.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 5 - Ce qui touche une femme

"Je ne passerais pas deux fois par le chemin de la vie.
Donc tout le bien ou le plaisir que je puis apporter à mes semblables, c'est maintenant que je dois le faire.
Que rien ne me fasse négliger ou retarder ce devoir, car l'occasion ne ser reproduira pas".

Si vous voulez avoir un foyer heureux :
Soyez plein d'égard pour votre épouse.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 6 - Si vous voulez être heureux, ne négligez pas de faire ce qui suit.

La courtoisie est aussi nécessaire au mariage que l'huile au moteur.

Donc si vous tenez à garder un foyer harmonieux :
Soyez courtois.

-------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 7 - Les "illettrès" du mariage

Le Docteur Popenoe qui est une autorité des plus compétentes sur le mariage, assure que le désaccord est
généralement dû aux causes suivantes :
1. Manque d'harmonie sexuelle
2. Divergence d'opinion sur l'emploi des loisirs
3. Difficultés financières
4. Anomalies mentales ou physiques

 


QUESTIONNAIRE
=============
Monsieur,
1. Faites vous encore, de temps en temps, la cour à votre femme ?
Lui apportez-vous des fleurs ?
Fêtez-vous l'anniversaire de sa naissance ou celui de son marriage ?
Avez-vous pour elle quelque attention, quelque gentillesse inattendues ?

2. Prenez-vous bien soin de ne jamais la critiquer devant témoins ?

3. Lui donnez-vous une petite somme exclusivement réservée à ses dépenses personnelles ?

4. Vous efforcez-vous de la comprendre et de l'aider dans ses moments de fatigue ou de nervosité ?

5. Partagez-vous  avec elle au moins la moitié de vos loisirs ?

6. Vous dispensez-vous de faire des comparaisons entre ses talents de cuisinière ou de ménagère et ceux de votre mère ou de Mrs. Jones,
à moins que ces comparaisons soient tout à son avantage ?

7. Vous intéressez-vous à sa vie intellectuelle, ses lectures, ses clubs, ses opinions politiques ?

8. Lui permettez-vous de danser avec d'autres hommes et d'accepter leurs attention amicales, sans montrer de jalousie ?

9. Cherchez-vous toutes les occasions de l'encourager et de lui exprimer votre admiration ?

10. Avez-vous soin de la remercier pour les petits services qu'elle vous rend (raccomodages, commissions, correspondance, etc.) ?


MADAME,


1. Laissez-vous votre mari entièrement libre de diriger ses affaires comme il l'entend ?
Vous gardez-vous de faire des remarques sur ses collègues, sur la secrétaire qu'il a choisie, ou sur ses heures tardives ?

2. Faites-vous tout votre possible pour rendre la maison agréable ?

3. Avez-vous soin de varier les menus de telle sorte que votre mari ne sache jamais d'avance ce que vous allez lui servir ?

4. Vous efforcez-vous de comprendre les affaires de votre mari afin de pouvoir en parler avec lui intelligemment, ou même l'aider de vos suggestions ?

5. Etes vous capable de faire face courageusement aux revers financiers, sans reprocher à votre époux ses erreurs, ni faire des comparaisons défavorables entre lui et ses amis plus heureux ?

6. Faites-vous un effort sincère pour vous entendre avec sa mère ou les autres membres de sa famille.

7. En choisissant vos toilettes, songes-vous à ses préférences de couleurs et de styles ?

8. Savez-vous faire le sacrifice d'une opinion sans grande importance, pour sauver l'harmonie du ménage ?





Partie I - Titre
...Chapitre 1 - Titre
.......Exemple 1 - Napoleon
.......Exemple 2 - Tolstoi
.......Exemple 3 - Lincoln
.......Conclusion / Morale / Enseignement

...Chapitre 2 - Titre
.......Exemple 1 - Disraeli
.......Exemple 2 -
.......Exemple 3 -
.......Conclusion / Morale / Enseignement

---
Categories : Life purpose    Themes : Wisdom Book
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment