Discovering what life is about

Comment ralentir le fil du temps - Comment ralentir la perception du temps

 

Comment ralentir le fil du temps Comment ralentir la perception du temps Comment ralentir le fil du temps ? Comment ralentir la perception du temps ?

 

2 pistes :

- Vivre des expériences fortes

- Contempler le monde

 

Vivre le monde en slow motion : l’explication scientifique

----

Avez-vous remarqué que voyager permet de ralentir le temps ? Pour ma part, c’est une des choses que j’apprécie le plus dans le voyage.

 

Tout cela est une réalité, ce n’est pas seulement une impression personnelle. Le voyage ralentit le temps car il est souvent synonyme d’expériences fortes.

 

Or, vivre des expériences fortes permet de ralentir le temps et de passer en mode slow motion.

 

En fait, ce n’est pas le temps qui ralentit, mais notre perception du temps qui passe qui est meilleure. Vous saisissez ?

 

Contrairement à nos cinq sens, le temps ne se ressent pas, il se perçoit. Pour cela,

notre cerveau accumule différentes informations à l’aide de ses différentes parties.

Plus ce travail de collectes d’informations demande du temps, plus le temps nous semble long.

 

Il y a quelques années, j’ai lu l’un des ouvrages de Sénèque « De la brièveté de la vie ».

 

A un moment, il déclare que le problème n’est pas que n’avons pas assez de temps,

nous en avons beaucoup à l’échelle d’une vie humaine. Non, le problème, c’est que nous l’utilisons mal.

La majorité de notre temps, nous le perdons dans des activités sans intérêt. Il n’y a rien de plus vrai.

 

Le pouvoir de la contemplation

---

A l’opposé, si les expériences fortes et uniques provoquent un ralentissement du temps,

si le fait de bouger constamment influence cela, la contemplation a également le pouvoir de ralentir le temps.

Ainsi, il est prouvé que la méditation ralentit le temps. Posez-vous dans un coin, respirez profondément,

videz votre esprit, vous verrez que le temps ralentit sa course.

 

Sans aller jusqu’à adopter une posture de méditation, le fait de se poser longtemps dans un lieu que l’on apprécie,

sans faire grand chose, dans une posture de contemplation peut aussi provoquer cette impression.

 

Cela me rappelle un passage du livre de Sylvain Tesson « Dans les forêts de Sibérie ».

L’auteur a voulu vivre une expérience : passer six mois seul dans une cabane au fin fond de la Sibérie.

Avec juste de quoi manger et lire.

 

Lorsque le printemps arrive, il passe ses journées à regarder la nature s’éveiller.

C’est là qu’il a une réflexion intéressante sur le temps qui passe.

Je n’ai pas pu retrouver la citation exacte, mais c’est quelque chose comme :

« je voyage pour ralentir le temps, or, j’ai trouvé ici une autre manière de le faire ».

 

Une autre citation sur le temps tiré de ce livre :

« L’homme libre possède le temps. L’homme qui maîtrise l’espace est simplement puissant.

En ville, les minutes, les heures, les années nous échappent.

Elles coulent de la plaie du temps blessé.

Dans la cabane, le temps se calme. Il se couche à vos pieds en vieux chien gentil et,

soudain, on ne sait même plus qu’il est là. Je suis libre parce que mes jours le sont. »

 

Ref : https://www.instinct-voyageur.fr/le-voyage-ralentit-le-temps-la-preuve-scientifique/

 

 

 


 

 

" La gestion du temps c’est d’apprendre à choisir, plutôt que d’apprendre à subir. "

 

Chaque jour nous avons tous le même compteur qui nous recrédite de 86400 nouvelles secondes de vie à profiter le temps d’une journée.

 

Et c’est ma responsabilité de décider si je veux gaspiller ces secondes par des activités qui n’ont pas vraiment de sens,

si ce n’est simplement de me rassurer sur le fait que je suis occupée, mais occupée dans des activités chronophages et sans valeur. Ou décider d’utiliser ce merveilleux capital de 86400 secondes avec des actions porteuses de sens.

 

Quelque soit la manière dont utilise ce capital, les secondes passées ne seront jamais récupérées.

 

Alors je me dis qu’aujourd’hui, là maintenant, c’est ma responsabilité de donner au temps toute sa valeur

et choisir en conscience les choses et les personnes sur lesquelles je vais poser mon attention.

 

Le temps que je passe là tout de suite à vous écrire cet article est ma décision d’accorder du temps à quelque chose

qui fait sens et dont j’ai choisi d’en faire consciemment la priorité.

 

Avez-vous déjà réellement réfléchi à la façon dont vous dépensez votre temps ? Avez-vous pris du recul sur la façon

dont vous utilisiez votre temps ?

 

N’avez vous jamais éprouvé ce sentiment de pleine satisfaction de soi quand le temps est bien dépensé ? Que vous regardez

derrière vous et vous vous dites « aujourd’hui j’ai fait tout ce qu’il fallait faire, sans trop, sans pas assez » ?

 

Alors je vous invite simplement à y réfléchir.

Imaginez qu’il ne vous reste plus qu’un seul crédit de 86400 Secondes devant vous… qu’en feriez-vous ?

 

Ref : http://happyculture-et-vous.fr/changer-sa-perception-du-temps/

 

 

 

 


 

Comment rendre vos journées plus longues

-----

1. Continuez d'apprendre (Piano)

Surement la méthode la plus simple pour que votre cerveau assimile de nouvelles informations.

Lire un nouveau bouquin, apprendre à jouer de la guitare ou d'autres nouvelles activités sont un bon moyen

de trouver le temps plus long.

 

2. Visitez de nouveaux endroits (Oléron, Indonésie, Londres)

Si vous le pouvez, n'hésitez pas à voyager. Quand vous découvrez un nouvel environnement,

votre cerveau doit traiter une série d'informations comme les odeurs ou la forme du paysage...

Il n'est pas forcément question de voyager à l'autre bout du monde,

le troquet à l'angle de votre rue et dans lequel vous n'êtes jamais entré peut aussi faire l'affaire.

 

3. Faites des rencontres

Encore du travail pour votre matière grise. Les gens sont effectivement complexes :

chacun possède sa propre manière de parler, de se comporter. Lorsqu'on rencontre une nouvelle personne,

on doit se familiariser avec sa manière d'être et donc faire des efforts.

 

4. Testez de nouvelles activités

Faites de nouvelles expériences : de la peinture au cosplay en passant par un vol en deltaplane,

toutes les occasions sont bonnes pour éprouver de nouvelles sensations.

Votre cerveau repère alors chaque petit détail de l'expérience.

Tandis que vous êtes concentré, vos sens sont aussi en alerte.

 

5. Soyez spontané

Rappelons-nous : plus le cerveau exécute des activités dont il est familier et plus le temps passe vite.

Dans le cas contraire, les surprises sont comme les nouvelles expériences,

elles augmentent l'intensité du travail de notre cerveau et de nos sens.

 

Ref : https://www.huffingtonpost.fr/2013/07/10/jouer-tour-cerveau-journees-longues-perception-du-temps-passe-moins-vite_n_3572709.html

 

 


 

 

7 Ways to Slow Down Your Perception of Time

---

1. Stop thinking of time as money (even if it is).

2. Embrace novelty.

3. Work smarter.

4. Move.

5. Disconnect.

6. Plan trips.

7. Go into nature.

---

I’m 62. I’m supposed to have a big belly. I’m supposed to be taking at least four prescription drugs a day (PDF). I’m supposed to be lining up for the early bird special at the Denny’s on Lincoln. I’m not supposed to be lifting weights, sprinting, and beating younger guys at Ultimate Frisbee. I shouldn’t be snowboarding, starting exciting new business ventures, or going shirtless in the Southern California sun without sunblock. I’m supposed to be set in my ways, not open to new evidence. I’m supposed to be remembering my younger, better days as time slips away and I descend ever more rapidly into frailty, financial insolvency, and death. Time is supposed to speed up as I age, not slow down.

 

Isn’t that the conventional wisdom? Whenever a person gets old, or even “old,” they complain about the growing rapidity of time. Weeks seem shorter. The endless summers of childhood become one or two sweaty months of having to wear work clothes in 90 degree weather. The holidays come and go before you realize it. Time used to go slow enough that you could run out of things to do and actually get bored. Now, most people complain about not having the time to do the stuff they claim to want but never really pursue.

 

As you all know, I’m committed to living well over living long. I’ll take a long life, but I’m more interested in compressing my morbidity—the end-of-life inability to take care of oneself and appreciate the good things this world offers. If a long life means being hooked up to life support for the last ten years, I’ll pass.

 

Ref : https://www.marksdailyapple.com/7-ways-to-slow-down-your-perception-of-time/

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

---
Categories : Life purpose    Themes : time Wisdom
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment