Discovering what life is about

Bilan de quelques portefeuilles de référence

 

Bilan de quelques portefeuilles de reference

 

Ce petit bilan sera fait sur des portefeuilles proposés par des sommités académiques américaines, partisants de la théorie du portefeuille moderne.Ces porte-feuilles sont « équilibrés » annuellement.Du speudo buy and hold donc.Ils sont construits avec des fonds indiciels Vanguard, à très faibles frais.Ces fonds ne sont pas distribués en Europe ! Leur speudo équivalents sont plus chers chez nous, la gamme est très étroite.Malgrès les coûts de transactions, il est probablement plus intéressant de les reconstruire avec des trackers.Les fonds indiciels en europe sont exorbitants  : 1% de frais sur un fond obligataire ! 1.5% ou plus sur les fonds actions, indiciels !!!!

 

Ces courbes proviennent du site Icarra  ( http://www.icarra.com/celebrityPortfolios.php  )  .Les valorisations et pourcentages sont donc exprimés en $.Les équivalents européens sont introuvables…dommages.La démocratisation financière à un gros retard à combler en europe !

La référence est la courbe rouge  : le S&P 500 qui intégre la quasi totalité  de la capitalisation boursière des USA.

On constate qu’il n’a fourni aucun rendement sur cette décennie. Pire, avec une inflation moyenne à 3%, il a perdu 25% de sa valeur !

La courbe bleu est un portefeuille type avec un fond obligataire pour 40% et un fond d’indice large actions pour les 60% restants. Cette répartition est conseillée par la plupart des spécialistes. Ce porte feuille a gagné environ 30% sur ces 10 ans donc 2.6% annualisé.Corrigé de l’inflation, il n’a fait que protéger le capital  !

La courbe verte est un porte-feuille avec les mêmes fonds que le précédent mais répartis à 50/50. Il a fait un peu mieux. Mais sur une période plus longue, il a fait nettement moins bien que le 60/40.Les deux crises de 2000 et 2008 ont inversés cette tendence.

Voyons maintenant l’intérêt d’investir hors de sont pays :

D’abord le portefeuille proposé par Swenson (courbe violette ), le responsable de l’université de Yale.

  • 30% d’actions locale (VTSMX)
  • 20% REITs (immobilier ) (VGSIX)
  • 15% actions OCDE hors USA (VDMIX)
  • 5% actions émergent (VEIEX)
  • 15% TIPS, (AOTi) (VIPSX)
  • 15% obligations d’état, indice complet

L’apport de cette diversification est évident !

On peut encore diminuer la volatilité en diversifiant davantages la partie action. Bill Schultheis ( http://www.coffeehouseinvestor.com/ ) propose un porte-feuille qui a fait ses preuves (courbe noire) :


Bilan de quelques portefeuilles de reference

Il ne contient pas d’AOTi mais 40% d’AOT « standarts » sur un indice large ( toutes les « durations » sont présentes ).Il ne contient pas non plus d’émergents.Par contre, l’apport des actions small cap et valu est sensible.Il a le même rendement que celui de Swenson, mais avec une volatilité encore plus faible.


Bilan de quelques portefeuilles de reference

 

.Il a encaissé 2008 avec environ 20% de perte .Je rappelle qu’il contient 60% d’actions et qu’il géré passivement et ne bénéficie d’aucune couverture . C’est remarquable !

Il a donne sur la décennie +70% soit environ 5.5% annualisé.Il a repris une bonne partie de ce qu’il avait perdu en 2008, pourtant catastrophique.

Evidemment, en augmentant à bon escient le nombre de fonds , on peut augmenter ce rendement et diminuer la volatilité.Inutile de chercher des trackers « small cap valu » ou « int’l valu « sur euronext ! Il faudrait se rabattre sur des Sicav spécialisées, mais avec des frais très élevés ! Le comportement à long terme ne serait plus garanti …

On peut également tenter de le couvrir avec des warrants, trackers bear, futures…lors des baisses.Il faut par contre éviter de se tromper trop souvent.Les pertes de trading se rajouteraient aux pertes du portefeuille !

Encore une remarque/suggestion : les spécialistes qui ont concu ces porte-feuilles sont opposés à l’investissement dans l’or et les matières premières.Ils considèrent que les indices larges contiennent des mines et des pétrolières….Ils considèrent également que les actions protègent suffisemment de l’inflation.

Mais si votre tempéramment vous le permet, une tranche ( de 5à 10% ) d’or abaisse encore la volatilité et augmente le rendement d’une fraction de % …Paradoxalement, mes simulations on montré que les matères premières dégradaient ce rendement et augmentaient la volatilité.

Conclusion :

Pour les deux derniers porte-feuilles, le rendement sur plusieurs décennies a dépassé les 10% brut. L’adjonction d’or fait même dépasser les 11% brut . Le rendement net peut être amputé de 2% ou plus suivant  la fiscalité.L’enveloppe fiscale assurance-vie coûte 1% par an auquel viennent s’ajouter de 0.5 à  3% d’arbitrage .Par contre, cela exige un moral d’acier lors des baisses, une confiance absolue dans ce système !

On peut  biensûr diminuer encore la volatilité et augmenter le rendement en couvrant avec succès lors des baisses.


Ref : http://weinstein-forcastinvest.net/bilan-de-quelques-portefeuilles-de-reference/

 

 

---
Categories : Finance    Themes : Investing Buy and Hold
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment