Discovering what life is about

Les supercycles

Dans la nature, les cycles sont omniprésents : le jour et la nuit, les saisons, les pulsations du coeur, la respiration, etc. A l'échelle de la société, des empires naissent et meurent. Les cycles accompagnent les sociétés humaines depuis la nuit des temps.


Mais les phénomènes cycliques et réguliers des grandes échelles font place aux phénomènes statistiques et chaotiques dès que l'on tente de sonder l'infiniment petit. Impossible par exemple de connaître avec précision la position d'un 1 électron autour du noyau atomique. Les physiciens recourent alors aux calculs de probabilités.
Les marchés financiers et l'économie n'échappent pas à cette nature cyclique du monde, et ils n'échappent pas non plus au problème des « bruits parasites » lorsqu'il s'agit d'étudier les tendances avec un microscope. Comme les physiciens du monde quantique, les traders recourent aux probabilités, car les mouvements du marché sur une aussi petite échelle sont souvent chaotiques et irrationnels. S'ils gagnent 60% de leurs paris, ils finiront par gagner beaucoup d'argent, peu importe le nombre de paris perdus.
Par chance pour l'investisseur axé sur le long terme, les cycles qui oeuvrent au sein de l'économie et des marchés financiers sont beaucoup plus facile à déceler sur une grande échelle. Pourtant, la tyrannie du court terme, avec ses bruits parasites et sa volatilité, finit par l'emporter sur la vision à long terme de l'investisseur. La réalité est que les gens préfèrent s'enrichir rapidement et se retrouvent très vite, malgré eux, victimes de leurs émotions : la cupidité et la peur.


doc/20090915214817_supercycles.pdf


par Leonard Sartoni

---
Categories : Finance    Themes : Forecast Investing Real Estate Timing
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment