Discovering what life is about

Etes-vous sûr de bien maîtriser les rudiments de l'arithmétique ?

Etes-vous sûr de bien maîtriser les rudiments de l'arithmétique ?


CHARLES OURDEF, PSYCHOLOGUE | JDF HEBDO | 14.06.2008

Question simple :
si vous subissez 25 % de baisse sur une ligne de titres, de combien faut-il que l'action remonte pour retrouver votre mise de départ ?
Si vous réalisez un sondage de ce type sur le trottoir, neuf passants sur dix vous répondront que, pour rentrer dans vos frais, vous avez intérêt à regagner au plus vite les 25 % perdus. Faux. Pour retrouver sa mise, il faut que l'action regagne 33,33 %. Pour compenser une perte de 50 %, il faut 100 % de hausse. Et avec 95 % de baisse, comme c'est le cas sur Alcatel-Lucent depuis le plus haut de l'année 2000, il faut un gain de 1.900 % pour retrouver son capital !

Aussi curieux que cela puisse paraître, la plupart des investisseurs individuels ne maîtrisent pas les rudiments de l'arithmétique. C'est la raison pour laquelle la grande majorité d'entre eux laissent courir leurs pertes dans l'espoir d'un rebond. Or, lorsque les marchés sont réellement orientés à la baisse, comme c'est le cas aujourd'hui, certaines pertes deviennent très difficiles à rattraper. Dans ces conditions, quel que soit votre horizon d'investissement, vous devez impérativement vous fixer une limite de baisse maximale au-dessous de laquelle vous ne tolérez pas de descendre. Dans une optique de long terme, une perte de 25 % peut être raisonnablement rattrapée par une remontée de 33,33 % de vos titres à un horizon de deux à trois ans. Au-delà, la probabilité de retrouver sa mise est beaucoup plus aléatoire, surtout quand on connaît la pression psychologique qu'exerce sur un investisseur la présence d'une ligne de titres lourdement perdante dans un portefeuille. Plutôt que prendre le risque de craquer en vendant au plus bas, pensez à couper vos pertes tant qu'il en est encore temps....

 

---
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment