Discovering what life is about

Deadline: Les pièges et conseils pour ne pas tout foirer...

Deadline: Les pièges et conseils pour ne pas tout foirer...

Les projets sont très souvent cycliques: un démarrage lent, puis la machine a tendance à s'emballer (doucement, puis de plus en plus vite), jusqu'au méga coup de bourre pré deadline de la mort "si on livre pas on est mort et enterré"...
Quelques remarques et conseils:

1. Potentiel de "merdoiement important"
Rien de nouveau à ça, mais sachez que tout ce qui risque de merder, merdera: le disque dur du service qui lâche, votre chat qui fait pipi sur votre laptop, la moitié de votre équipe malade ou coincé par une grève surprise, plus de web et le service client aux abonnés absents, etc...
C'est la règle, quand vous êtes pressé par le temps, automatiquement quelque chose vient gripper ce que vous pensiez être un rouage parfaitement huilé.

2. Prévoir
En prévision des merdoiements importants mentionnés ci-dessus, prévoyez:
- un moyen pour tout le monde de bosser ailleurs qu'au bureau (pour cause de maladie, de grève des profs ou je ne sais quoi)
- backupez souvent, pas trop, mais à chaque fois que vous avez accompli une tâche importante et au moins 2 à 3 fois par jour (pour ne perdre maximum que quelques heures de travail)
- du web (même merdique) de secours (au pire le wifi ouvert du voisin ou le MacDo du coin) pour ne pas être tout nu à la veille d'une grosse livraison

3. Communiquez
C'est peut être un des conseils (éternel) qui est le plus important. En cette période de stress et de grosse bourre, communiquez enter vous, sachez ce que tout le monde fait, où sont les problèmes pour pouvoir les anticiper et ne pas arriver la veille de la livraison avec 18 jours/hommes de travail et seulement deux personnes pour le réaliser.
Pas besoin d'être ultra formel, un petit point de 10 minutes où tout le monde dit rapidement ce qu'il fait, ce qu'il compte faire dans la demie-journée et quels sont ses problèmes actuels.

4. No Panic, Zen...
Une des principales source de plantage en fin de projet est le coup de panique... on fait souvent dans la précipitation des erreurs, des bêtises, qui souvent nous coutent plus cher à réparer (qui lors d'une livraison speed n'a pas par mégarde supprimé une base ou des fichiers, qui lui ont demandé des heures à remettre d'aplomb?).
Stresser et paniquer, ne mène à rien, à part plus de stress et plus de boulot au final.
Faites une liste claire, prenez les choses dans l'ordre et essayer de rayer définitivement le plus de choses possibles.
Idem pour une livraison ou une procédure de mise en ligne, écrivez, vous éviterez d'oublier une phase importante et ainsi pas mal de stress.

5. Recadrer, resserrer au besoin
Souvent, on est trop ambitieux... refaire youtube en 2 semaines ou delicious en 3 heures...
Et parfois il faut savoir couper dans le gras.
Ma philosophie: mieux vaut un projet bétonné, avec moins de fonctionnalités mais bien pensées, testées et debuggées, qu'une pléiade de fonctionnalités buggées.
Si vous sentez que le planning est trop serré, priorisez les développements et concentrez vous sur le coeur de voter application. Si il vous reste du temps, vous pourrez toujours vous occuper des fonctionnalités périphériques, mais bétonnez votre coeur de métier, vos fonctionnalités phares, quitte à remettre à plus tard certaines fonctionnalités sympa mais annexes.

6. Faites retomber la pression
On est dans le web, pas dans une usine nucléaire, donc faites retomber la pression de temps en temps: une petite blague pourrie, un vraie pause de midi, un petit café. Cela détendra toute l'équipe, fera retomber la pression et le stress.

7. Evitez les horaires à rallonge
[Je dis ça, et en même temps pendant un export à 3h11 du matin j'écris ce post, donc faites ce que je dis pas ce que je fais]
8 heures de travail bien rempli et productif est plus qu'assez pour un cerveau moyen... évitez la surcharge et les horaires à rallonge sur une longue période. Je préfère toujours renvoyer les gars de mon équipe chez eux pas trop tard, pour qu'ils se détendent, se reposent et reviennent le lendemain frais et dispo, que de les garder tard et les voir zombifier le lendemain matin. Rester tard peut se faire une fois ou deux, mais jamais sur plusieurs jours ou plusieurs semaines (là c'est votre manager qui est incompétent et qui n'a pas voulu ou su voir la charge de travail, à lui de dealer avec, pas vous).

Voilà, billet d'actualité puisque à Findawine on met la dernière main à notre béta qui sera livrée dans les tous prochains jours, qui s'annonce plutôt pas mal (je nous auto-sous évalue exprès) et qui a mis un peu tout le monde sur la corde raide.

 Ref :  http://www.travailleursduweb.com/2008/05/15/deadline-les-pieges-et-conseils-pour-ne-pas-tout-foirer.html

 

---
Share |
add a comment...

0 Comment

Leave a Comment